Hommage de l’ACOFIS au sociologue Robert CASTEL

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la nouvelle du décès du sociologue Robert Castel qui nous a quittés le 12 mars 2013 à l’âge de 79 ans. Au regard de l’importance de ses travaux scientifiques sur les questions sociales toujours reliées à des préoccupations humaines, celle du respect des individus, en particulier les plus vulnérables, toujours considérés comme des acteurs capables de transformation sociale, les membres de l’ACOFIS souhaitent lui rendre hommage.

En effet, au-delà de son travail devenu incontournable sur la condition salariale et la gestion de la maladie mentale, ses ouvrages sur la question sociale ont profondément renouvelé la compréhension des transformations « radicales » de l’« Etat social ». Il y décrit le retour de l’assistance, l’ébranlement du salariat et avec lui la montée de l’insécurité sociale (de l’incertitude), de la vulnérabilité et de ce qu’il appelait la « désaffiliation ». Il a ainsi contribué à renouveler l’intérêt porté à l’intervention sociale, « auxiliaire de l’Etat social » comme il le soulignait. Prompt à partager ses idées, Robert Castel a toujours répondu présent aux évènements organisés par l’ACOFIS. (Lien)

Dans tous les cas, les travaux de Robert Castel resteront longtemps une référence pour les chercheurs de notre association.


Pour l’ensemble des membres de l’Association des chercheurs des organismes de la formation et de l’intervention sociales, Manuel Boucher, Président de l’ACOFIS.

Lire « Robert Castel, compagnon de route du travail social », ASH, 22 mars 2013, n°2802.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.