02 mars 2020 - Séminaire P2RIS "Les familles monoparentales populaires : un public « captif » des professionnels psychopédagogiques ?"

Vendredi, 21 Février 2020 15:25 Administrateur
Imprimer

Le pôle ressource recherche de l'intervention sociale de Normandie et l'IRTS-IDS de Normandie vous invitent au séminaire :

Les familles monoparentales populaires : un public « captif » des professionnels psychopédagogiques ?

Marion Charpenel* & Jessica Pothet**

*Maîtresse de conférences en sociologie, Dysolab, Université de Rouen Normandie

** Maîtresse de conférences en sociologie, ESPE de Nancy/Université de Lorraine/2L2S

CHARPENEL-Marion Jessica-Pothet.2

date-sem-02.03.20

à l'IRTS-IDS Normandie, Route de Duclair, Allée de Flore, 76380 Canteleu

Inscription (Entrée gratuite – inscription obligatoire)

affiche-seminaire-02.03.20Résumé

Le traitement de la difficulté scolaire et les pathologies qui y sont associées redéfinissent, d'une part, les places et les rôles éducatifs et contribuent, d'autre part, à la fabrique d'une norme participative des parents dans l'institution scolaire et dans les institutions de suivi psychopédagogique. Cette intervention interroge les conséquences pour l'organisation familiale et domestique de la catégorisation d'un trouble spécifique des apprentissages (TSA) ou de troubles psychologiques. Elle se demande en quoi l'échec scolaire et son traitement constituent un espace d'opportunité pour les acteur.rice.s professionnel.le.s (médecins, psychologues, éducateurs...), qui contribuent à reformuler le risque d'échec scolaire et son traitement à partir, non pas des attentes scolaires, mais de leur propre curriculum. A partir d'une approche qualitative, combinant entretiens auprès de parents suivis en centre médicaux psychopédagogiques (CMPP) et d'observations dans deux institutions de ce type, la communication se propose de décrire, plus globalement, l'offre adressée aux familles dont les enfants font l'objet d'un suivi. Il s'agira notamment d'appréhender en quoi celle-ci peut coïncider avec une psychologisation et une moralisation des moeurs éducatives, plus qu'à une intervention sur les conditions sociales et cognitives d'apprentissage des enfants des familles suivies.

 

Cliquez sur l'image pour accéder au flyer