Acofis


Accueil Colloques & Conférences

Colloques

FĂ©vrier 2019

Envoyer Imprimer PDF

Affiche-500x800Quelles articulations entre formation, recherche et pratiques d'intervention sociale

Expériences singulières entre recherche et action

Le 7 février 2019

Université de Perpignan (UPVD), 52 Av. Paul Alduy, 66100 Perpignan.

L'objectif de cette journée est de décrire et d'interroger, à partir d'expériences de recherche singulières, notamment associées aux histoires biographiques des chercheurs membres de l'inter-GIS CRITIS-REACTIFS, de leurs étudiants et de leurs partenaires, ce que produit, du côté des intervenants sociaux, leur participation au sein de démarches de recherche et, du côté des chercheurs, ce qu'engendre leurs coopérations et confrontations avec des acteurs et intervenants sociaux

Programme

 

DĂ©cembre 2018

Envoyer Imprimer PDF

Se projeter dans l’avenir, une épreuve parfois insurmontable : pourquoi ? Aspirations et bien-être au prisme des inégalités sociales

Jeudi 13 décembre 2018

Evelyne BAILLERGEAU
Sociologue, chercheure à l’Université d’Amsterdam et chercheure associée au CESDIP

sem-13.12.18-affiche-webRésumé

Les inégalités sociales n’affectent pas seulement le présent mais aussi l’avenir, ou du moins les représentations que l’on s’en fait. Aux jeunes entrés en adolescence se pose avec de plus en plus d’acuité la question de se projeter dans l’avenir, de s’imaginer dans une vie future et de faire des choix d’orientation et d’implication personnelle. Bon nombre de jeunes le font spontanément, et, pour bien des adolescents, se projeter dans l’avenir est un exercice épanouissant qui est vécu avec enthousiasme et entrain. Pour d’autres cependant,il s’agit d’une réelle épreuve, qui s’avère parfois insurmontable. Pourquoi ? Comment expliquer ces difficultés à se projeter dans l’avenir ? Cette conférence visera à analyser les interprétations les plus fréquemment avancées puis ouvrira à une réflexion sur les occasions qu’ont les jeunes de réfléchir au bien-être et à mettre en évidence de fortes inégalités en la matière.

Cliquez sur l'image pour accéder au pdf

Bibliographie

 

Novembre 2018

Envoyer Imprimer PDF

Le travail social au risque de l’économie de bazar

Jedui 29 novembre 2018

Arnaud LE MARCHAND
PMaître de conférences en science économique à l’université du Havre -Normandie

Affiche-webRésumé

Le développement de formes d’économies de bazar a été repéré dans les villes européennes depuis une vingtaine d’années, les travailleurs sociaux connaissant bien les réalités du continuum entre économie formelle et informelle. Mais la volatilité des financements publics et le management par projets y ont atteint la stabilité de l’emploi. Le sociologue Pascal Nicolas-Le Strat évoque à ce propos un changement de constitution du métier de travailleur du commun. L’apparition d’agences d’interim spécialisées dans le travail social, comme de celles spécialisées dans le travail hospitalier d’ailleurs, est l’une des conséquences institutionnelles les plus significatives de cette évolution. Elle se combine avec une remise en cause, partielle, du rôle du diplôme dans l’accès à l’emploi social. Conjugué avec le spectre d’une division quasi-ethnique du travail, sur certains segments, ces évolutions peuvent laisser à penser que le travail social lui-même est concerné par l’économie de bazar.

Cliquez sur l'image pour accéder au pdf




 

 

Fractures identitaires, radicalités et interventions sociales
Acteurs et processus de radicalisation contre-radicalisation

Le 22 Nov. 2018

Université de perpignan (UPVD)

Co-organisé par le Centre de Recherche International sur les Transformations et l’Intervention Sociales (CRITIS) et le laboratoire Communication, Organisation, Ressources Humaines, Intervention Sociale (CORHIS) - Université de Perpignan, avec l’IRTS PACA-Corse, l’IRTS-IDS Normandie, l’IRTS Normandie-Caen, l’Université de Lorraine (2L2S), l’Université de Franche-Comté, l’Université de Calabre (DISPES), l’Université de Barcelone, l’ITSRA, l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS), le réseau "Normes, déviances et réactions sociales" de l’Association Française de Sociologie (AFS).

Programme

Mise Ă  jour le Mercredi, 24 Avril 2019 13:31
 

Septembre 2018

Envoyer Imprimer PDF

Pages-de-Programme_Colloque_2018Colloque international organisĂ© par le RĂ©seau ThĂ©matique 3 « Normes, dĂ©viances et rĂ©actions sociales Â» de l’Association française de sociologie (AFS), le Centre d’Etude et de Recherche AppliquĂ©es (CERA) et l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l'Intervention Sociales (ACOFIS)
 
Le jeudi 13 septembre 2018 (8h30 - 18h30)
Centre de Formation Saint-Honoré
42-44 Rue de Romainville, 75019 Paris

Plusieurs courants de recherche soutiennent la participation au processus de recherche de personnes directement concernĂ©es par les problĂ©matiques Ă©tudiĂ©es, telles que des personnes en situation de handicap ou de pauvretĂ©, des personnes engagĂ©es dans des conduites dĂ©linquantes.  Ce colloque interroge directement la question de la place occupĂ©e dans les dispositifs de recherche par ces groupes, qui soulève des enjeux thĂ©oriques, pratiques et dĂ©ontologiques. Il peut s’agir de membres de groupes qui se dĂ©finissent ou sont Ă©tiquetĂ©s comme dĂ©viants, c’est-Ă -dire comme enfreignant des normes sociales, selon la dĂ©finition interactionniste de la dĂ©viance, de groupes qui subissent des discriminations, ou encore de groupes dominĂ©s socialement, c’est-Ă -dire pris dans des rapports d’inĂ©galitĂ©s, qui subissent des impositions de sens et d’autoritĂ©, tout en conservant des capacitĂ©s d’autonomie et de production symbolique. Ce colloque rĂ©interroge la notion de participation dans les cas oĂą des chercheurs souhaitent collaborer avec ces actrices et acteurs dans le but de produire des connaissances et/ou induire un changement. Il souhaite explorer la diversitĂ© des approches thĂ©oriques des recherches participatives, interroger leurs finalitĂ©s et leurs effets tant pour les chercheur.e.s que pour les personnes concernĂ©es et les professionnel.le.s, analyser des mĂ©thodes, des dispositifs et des techniques d’enquĂŞte et de participation.

Programme




De la Bienfaisance communale à la Sécurité sociale : les différentes logiques de protection sociale en France (fin du XVIIIe siècle - milieu du XXe siècle)

Jeudi 13 septembre 2018

Yannick MAREC
Professeur émérite d’Histoire contemporaine, Université de Rouen Normandie, Président du conseil scientifique de la Société Française d’Histoire des Hôpitaux, Vice-président du conseil scientifique du Comité d’Histoire de la Sécurité sociale

AfficheRésumé

Depuis le milieu des années 1980, différents travaux d’historiens, de sociologues et de philosophes ont souligné l’importance de la logique d’assurance sociale dans l’organisation du système de protection sociale, en liaison avec la montée du salariat et la période de reconstruction de l’après Seconde Guerre mondiale. Cependant, depuis quelques décennies, le thème de la « crise de l’État-providence » a suscité un changement de perspectives et mené les chercheurs de différentes disciplines à s’intéresser à de nouvelles thématiques comme celle des nouveaux pauvres ou, plus récemment, des victimes des vulnérabilités sanitaires et sociales. Cela a conduit à porter davantage d’attention à d’autres logiques de fonctionnement du système de protection sociale, notamment à celles développées en France, du local au national, depuis la fin de la période révolutionnaire. A partir d’un bilan prospectif de travaux menés à partir des années 1970, notre intervention cherchera à évoquer l’évolution et l’articulation des différentes formes de prise en charge de la précarité sociale au cours du XIXe siècle et du premier XXe siècle.

Cliquez sur l'image pour accéder au pdf

Bibliographie

Mise Ă  jour le Mardi, 23 Avril 2019 13:51
 

Juin 2018

Envoyer Imprimer PDF

Conflits de génération dans le travail social ? Retour sur une enquête sur la polyvalence de secteur

Jeudi 14 juin 2018

Pauline MUTUEL et Nicolas DUVOUX
Chercheuse au CRESPPA-LabToP
Professeur de sociologie à l’université Paris 8, Chercheur au CRESPPA-LabToP

seminaire-14.06.18-imgRésumé

A partir d’une enquête qualitative (60 entretiens) et par observation de plusieurs mois dans une collectivité francilienne, Nicolas Duvoux et Pauline Mutuel présenteront un ensemble de réflexions sur les représentations et les pratiques de la polyvalence de secteur. Ils insisteront notamment sur les diverses formes de déstabilisation des agents et sur les réactions que ces derniers adoptent face à ces évolutions structurelles auxquelles ils font face dans l’exercice de leur métier. Un clivage est notamment apparu entre deux manières de concevoir le métier et notamment le rapport à l’usager. Ce clivage est principalement générationnel, même s’il recouvre d’autres aspects des parcours des professionnels. A partir de ce cas spécifique, les chercheurs s’intéresseront aux conditions sous lesquelles ces observations peuvent être généralisées ou non.

Cliquez sur l'image pour accéder au pdf

Bibliographie

 
  • «
  •  DĂ©but 
  •  PrĂ©cĂ©dent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 5

Nos prochains séminaires

Dernières publications et communications

puce verte

Banlieues, cités, ghettos, bidonvilles, campements...
Définitions, mythes et réalités

Sous la direction de Manuel Boucher et Hervé Marchal

Avec la collaboration de : Gérard Mauger, Sophie Body-Gendrot, Jean-Marc Stébé, Sonja Preissing, Jean-Baptiste Daubeuf, Erell Latimier, Franck Bettendorff, Anick-Michelle Mian-Etchonwa, Thibaut Besozzi, Mohamed Belqasmi, Marisol Molina-Krop, Jean-Yves Dartiguenave, Ewa Bogalska-Martin, Walter Greco

L'Harmattan 376 pages

ISBN : 978-2-343-17383-2


puce verte

La gauche et la race
Réflexions sur les marches de la dignité et les antimouvements décoloniaux

Manuel Boucher

L'Harmattan - 280 pages

ISBN : 978-2-343-16011-5


puce verte

La laïcité à l'épreuve des identités
Enjeux professionnels et pédagogiques dans le champ social et éducatif

Sous la direction de Manuel Boucher

Avec la collaboration de : Sarra Chaïeb, Lionel Clariana, Karine Darbellay, Anne-Françoise Dequiré, Caroline Fourest, Nadia Lamm, Ségolène Neuville, Benoît Petit, Ghislaine Rehfuss, Pascal Rigaud, Jean-Paul Scot, Catherine Taglione, Michel Thierry, Daniel Verba

Août 2017, 240 pages

ISBN : 978-2-343-12641-8


puce verte

Subjectivation et désubjectivation. Penser le sujet dans la globalisation

Les directeurs de la publication :

Manuel Boucher, Geoffrey Pleyers & Paola Rebughini

Avril 2017, 304 pages, ISBN : 978-2-7351-2350-6